Nos priorités

Nos propositions pour la France et l'Europe

Transition écologique

Diagnostic

Nous devons faire évoluer nos modes de production et de consommation pour réduire notre impact sur la planète et répondre à deux défis majeurs : la diminution alarmante de la biodiversité et le changement climatique de plus en plus rapide. L’urgence est là, nous devons réussir la transition vers un modèle soutenable.

Les événements récents en France, comme les inondations meurtrières dans l’Aude ou encore l’ouragan à Saint-Martin et Saint-Barthélemy, ont mis en évidence l’impréparation de nos territoires, urbains et ruraux, et l’inadaptation de nos politiques publiques aux enjeux de la transition écologique.

Il faut une mobilisation générale, à tous les niveaux : État, collectivités locales, entreprises, particuliers. On a tous une responsabilité pour faire que les choses changent. 

Yann Werhling, 10 janvier 2019

Les politiques européennes menées depuis de nombreuses années figurent parmi les plus ambitieuses du monde, au premier plan desquelles les objectifs 3x20 dans le domaine du climat ou les directives Habitat et Oiseaux pour la protection de la biodiversité. Alors que les Etats-Unis se sont détournés de ces enjeux, et notamment de l’accord de Paris, la France et l’Europe doivent reprendre l’initiative.

Les Français sont conscients des enjeux du réchauffement climatique. La mobilisation récente des lycéens et étudiants illustre la prise de conscience des jeunes générations. Mais l’inégalité écologique va souvent de pair avec les inégalités sociales. La transition vers une société décarbonnée et moins prédatrice de la nature ne peut donc se faire qu’en améliorant le quotidien des Français dans toutes les dimensions de leur vie quotidienne : alimentation, mobilité, et logement. La transition écologique ne peut être un remède à l’inégalité sociale que si elle est appréhendée à travers le prisme de la solidarité et en tenant compte des spécificités de chaque territoire.

Il a y deux écueils à éviter pour entraîner l’adhésion collective pour la transition écologique : le sentiment d’impuissance et l’idée que l’injustice est une fatalité. Il faut une vision commune et de l’engagement dans une démarche d’ampleur nationale.

Jean-Pierre Brunet, 03 février 2019

La transition vers une économie verte et la nouvelle révolution industrielle qui l’accompagnent peuvent être créatrices de millions d’emplois en France et en Europe. La poursuite des objectifs du Plan Climat et du Plan Diversité, avec l’accélération de la mise en œuvre de l’Accord de Paris et des objectifs d’Aïchi, en sont les piliers.

Retour

Filtrer par