Sensibiliser la jeunesse à la laïcité

Sarah El Hairy

Entretien avec Sarah El Haïry, porte-parole du MoDem et Secrétaire d’État en charge de la Jeunesse et de l’Engagement, qui évoque la laïcité, un thème majeur pour la jeunesse, l'actualité, les valeurs républicaines et son débat avec Manuel Valls lors des journées parlementaires du MoDem. 

On a beaucoup parlé des protocoles sanitaires en cette rentrée mais il semble qu’un enjeu important de la reprise des cours cette année c’est le respect de la laïcité. François Bayrou soulignait encore récemment dans les colonnes du Figaro l’importance du principe de laïcité dans nos écoles, c’est une priorité au gouvernement ? 

La crise est encore là mais ce n’est pas pour autant que nous devons occulter un sujet aussi majeur pour nos institutions, pour notre histoire et notre société, que la laïcité. 

Cette histoire, cette constitution de l’identité Française, est faite d’un commun et donc d’une lecture qui ne repose pas sur la différence, ou sur la foi et la communauté à laquelle on se rattache. La promesse universaliste, la promesse française, c’est de lutter contre les discriminations, car nous faisons corps, nous faisons Nation, car notre destin est lié. 

Le respect du principe de laïcité à l’école, dans notre République et plus largement partout où les pouvoirs publics exercent est central pour nous. A ce sujet, nous travaillons par exemple au renforcement des modules « principes de la République » pour le BAFA pour tous les jeunes qui encadrent nos enfants. Nous publions également un vade-mecum de la laïcité dans les accueils collectifs de mineurs. 

Par ailleurs, je pense que les thèmes et les actions portés Jean-Michel Blanquer, en sa qualité de Ministre de l’EducationNationale, de la Jeunesse et des Sports, sont en phase, et même en ligne directe du discours qui a toujours été celui de François Bayrou sur les sujets liés à la laïcité à l’école. Ils sont tous les deux des ardents défenseurs de la séparation de la loi et de la foi. 

François Bayrou a su prendre des décisions majeures sur ce sujet. Sa boussole a toujours été la même : respect et compréhension. Il ne s’agit pas de faire de la laïcité une obsession ou un affrontement entre les cultures. 

C’est exactement le principe de la campagne de communication nationale en faveur de la laïcité à l’école. Respect et compréhension, c’est ça la laïcité. Chaque élève a sa place à l’école quelle que soit sa foi. 

Quels sont les objectifs de cette campagne ? 

En cette rentrée, nous avons tous une pensée particulière pour la famille et les collègues de Samuel Paty. Personne n’a oublié cet indicible drame, personne ne doit l’oublier. Les enseignants sont au cœur de notre projet pour la jeunesse et nous protégerons toujours ces gardiens des valeurs républicaines qui sont les nôtres. 

La laïcité, sa défense, et les enjeux qu’elle porte sont évidemment au centre de nos réflexions. Conseil des sages, équipes nationales et académiques valeurs de la République, les formations nouvelles des professeurs dans la lignée du rapport Obin, la mise en place du carré régalien... Les choses bougent, nous travaillons à combler la fracture. 

Aujourd’hui alors que la notion de laïcité est de moins en moins familière aux jeunes, il est crucial d’insuffler une force nouvelle derrière ce grand principe. L’enjeu avec cette campagne est de montrer les aspects fédérateurs de la laïcité. Le respect mutuel, l’égalité promise et offerte à tous. L’émancipation permise aussi par la laïcité. 

Il semble que vous allez débattre de ces sujets très prochainement avec l’ancien Premier Ministre Manuel Valls à l’occasion des journées parlementaire du MoDem. Qu’attendez-vous de ces échanges ? 

Je pense que nous partageons avec Manuel Valls un attachement profond au principe de laïcité. Plus encore, je crois pouvoir affirmer sans me tromper que ce qui lie la majorité des citoyens, par de-là les clivages partisans, c’est l’universalisme des principes républicains. 

Chacun peut être en désaccord et défendre une opinion propre, c’est ce qui fait la richesse des débats de notre nation, mais je pense que la dynamique engagée depuis le début du quinquennat, notamment au niveau pédagogique, sur les questions de laïcité et des valeurs de la République ne peut qu’être saluée. 

Je crois également que le Président, le gouvernement et la représentation nationale ont pris des engagements forts pour adresser les dérives séparatistes. Je pense notamment à la promulgation de la loi confortant les principes de la République qui combat explicitement ces dérives avec force. Je pense que la majorité fait preuve d’un grand courage. 

Cette ambition pour notre jeunesse et le futur de notre nation nous la portons dans chacune de nos politiques publiques.

Je reçois la lettre d'information du Mouvement Démocrate

Engagez-vous, soyez volontaires

A nos côtés, vous serez un acteur de nos combats pour les Français, pour la France et pour l'Europe.

Chaque engagement compte !

Votre adhésion / votre don

Valeur :

Coût réel :

20 €

6,80 €

50 €

17 €

100 €

34 €

Autres montants

Qu'est ce que la déclaration fiscale sur les dons ?
Filtrer par