đŸ“ș Retour sur L'Emission politique - EuropĂ©ennes : le dĂ©bat dĂ©cisif 

Trois grands dĂ©bats tĂ©lĂ©visĂ©s ponctuent cette derniĂšre semaine de campagne. Ce mercredi, France 2 a divisĂ© la soirĂ©e en deux : un premier dĂ©bat avec les tĂȘtes de listes ou bien les chefs de parti des listes les mieux placĂ©es dans les sondages, puis un second dĂ©bat avec un nombre assez important d’autres listes. François Bayrou, Manon Aubry, Yannick Jadot, Marine Le Pen, Laurent Wauquiez, RaphaĂ«l Glucksmann ont dĂ©battu ensemble, munis d’un buzzer pour rĂ©pondre aux questions des Français.

François Bayrou, d’emblĂ©e, a placĂ© ces Ă©lections hautement dangereuses pour l’avenir de l’Europe sous le signe de la sagesse. En choisissant une statue de chouette comme objet symbolique, il a rappelĂ©, tout ensemble, les racines grecques de l’Europe avec AthĂ©na, la beautĂ© de cet oiseau, espĂšce protĂ©gĂ©e, et sa vision de nuit qui nous est aussi nĂ©cessaire dans ces temps incertains et agitĂ©s. La chouette, oiseau majestueux et familier.

Les thĂšmes ont Ă©tĂ© choisis par les Français : le pouvoir d’achat, la protection de l’environnement, la place de la France dans l’Europe et dans le monde, l’immigration.

Orateur de la liste Renaissance, François Bayrou s’est exprimĂ© sur ces sujets : La question centrale, c’est de savoir comment l’Europe, au bord de la disparition, peut s’affirmer face Ă  des puissance extĂ©rieures, Etats-Unis, Chine, Russie, mais aussi face aux complicitĂ©s qui la menacent de l’intĂ©rieur ? Et dont certaines sont prĂ©sentes sur ce plateau. Face Ă  ces dangers extĂ©rieurs et intĂ©rieurs, le prĂ©sident de la RĂ©publique a montrĂ© une volontĂ© ferme, en particulier en refusant de signer un accord commercial avec les Etats-Unis, dĂšs lors qu’ils sont sortis de l’accord sur le climat.

Sur la transition Ă©cologique, François Bayrou a regrettĂ© qu’il manque une autoritĂ© capable de nous expliquer si, oui ou non, certaines craintes sont justifiĂ©es, sur le diesel par exemple. Il a annoncĂ© la crĂ©ation, dans sa ville de Pau, du premier transport en commun Ă  hydrogĂšne du monde, sur 18 m.

François Bayrou s’est dit pour un SMIC europĂ©en. A RaphaĂ«l Glucksman qui reprochait Ă  la France d’avoir rejetĂ© le congĂ© parental partagĂ©, il a rĂ©torquĂ© que le refus tenait Ă  ce que ces congĂšs Ă©taient payĂ©s au tarif des congĂ©s maladie. Il s’est dit favorable Ă  ouvrir le droit aux couples qui le souhaitent de prendre un congĂ© partagĂ©, mais sans que ce partage soit imposĂ©. La libertĂ© demeure essentielle.

Sur le commerce, François Bayrou a dĂ©clarĂ© que le protectionnisme ne peut fonctionner sans rĂ©ciprocitĂ©. Il faut que ceux qui nous offrent des produits Ă  importer respectent les mĂȘmes rĂšgles, pour les productions agricoles ou industrielles. 

Sur l’accueil des migrants, François Bayrou ne croit pas que Bruxelles puisse tout imposer. Il faut, c’est son sentiment personnel, qu’il y ait une rĂ©elle coopĂ©ration entre les Etats.

A quelques jours du scrutin, le prĂ©sident du Mouvement DĂ©mocrate a alertĂ© les Français avec force sur le risque que court aujourd’hui l’Europe. Cette Europe, dont nous attendons qu’elle fasse telles et telles choses, encore faut-il qu’elle rĂ©siste face Ă  ceux qui, Ă  l’extĂ©rieur comme Ă  l’intĂ©rieur, souhaitent la voir exploser. Pour cela, il faut aller voter dimanche, et donner sa voix Ă  ceux qui proposent de faire de l’Europe une puissance d’équilibre dans le monde, avec une politique industrielle, une politique Ă©trangĂšre commune et intĂ©grĂ©e, avec un souci Ă©cologique et social.

Emission politique - France 2 - 22 mai 2019

Jamais la situation de l’Europe n’a Ă©tĂ© aussi dangereuse. Jamais les forces qui veulent l’abattre n’ont Ă©tĂ© aussi puissantes. Jamais, Ă  l’intĂ©rieur mĂȘme de l’Europe, il n’y a eu autant de gens qui portent le projet de la disloquer, de la faire disparaĂźtre, de la diviser. Parce que ces puissances savent une chose : si l’Europe est divisĂ©e, c’est elles qui rĂšgneront. Alors ne nous Ă©tonnons pas de voir autant de fronts qui sont ouverts contre l’Europe. Il n’y a aujourd’hui en Europe qu’un seul leader qui porte le projet d’une Europe qui soit capable de relever tous les dĂ©fis mondiaux, Ă  la fois les dĂ©fis Ă©conomiques, les dĂ©fis de l’aisance Ă  l’intĂ©rieur de l’Europe, et les dĂ©fis Ă©cologiques. Ce leader, c’est Emmanuel Macron. Et c’est pourquoi il faut le soutenir ! FB Conclusion du dĂ©bat de l'Emission politique de France 2 du 22 mai 2019

Publiée par François Bayrou sur Jeudi 23 mai 2019
Thématiques associées

Je reçois la lettre d'information du Mouvement Démocrate

Engagez-vous, soyez volontaires

A nos cÎtés, vous serez un acteur de nos combats pour les Français, pour la France et pour l'Europe.

Chaque engagement compte !

Votre adhésion / votre don

Valeur :

Coût réel :

20 €

6,80 €

50 €

17 €

100 €

34 €

Autres montants

Qu'est ce que la déclaration fiscale sur les dons ?
Filtrer par