"Il faut recréer les conditions pour que les entreprises puissent travailler !"

Image n°255

Yann Wehrling a défendu avec conviction "la création d'emplois, notamment dans le tissu industriel", mardi 27 décembre sur le plateau des 4 Vérités de France 2.

L'ancien leader des Verts, aujourd'hui porte-parole du Mouvement Démocrate, a d'abord pointé la responsabilité du gouvernement. "Nous sommes aujourd'hui dans la pire situation depuis 12 ans. Les gouvernements successifs ont leur part de responsabilité", a-t-il expliqué. Pour lui, nos dirigeants ont pris de mauvaises décisions : "Le gouvernement s'est employé à prendre des mesures globalement injustes et insuffisantes, qui ne permettent pas de surmonter la situation économique dans laquelle nous sommes. Il y a eu un manque d'anticipation de cette situation difficile. Il va falloir embrayer très rapidement sur de nouvelles idées", a-t-il souligné.

Yann Wehrling prône l'équilibrage des comptes publics pour renforcer l'indépendance de la France : "Nous ne pouvons pas nous en sortir si on ne rééquilibre pas les comptes publics. Si vous ne voulez pas que notre pays soit dans une situation d'ultra dépendance vis-à-vis des marchés, des banques, des taux d'intérêts qui ne cessent d'augmenter, vous devez réduire votre dette, c'est une priorité absolue", a-t-il déclaré. Mais cette réduction du déficit devra se faire par des mesures plus justes : "Ces mesures ne pourront être acceptables que si elles sont justes. Il faudra donc une politique forte de l'emploi et une politique de ré-industrialisation".

"La perte d'emplois industriels contribue au chômage. Ce sont 300.000 emplois industriels qui ont disparu sur notre territoire en trois ans. S'il y a bien une préoccupation à avoir pour les prochains jours, c'est bien celle-là. Il faut recréer les conditions pour que les entreprises puissent travailler, puissent faire des choses et que des emplois puissent se créer dans le tissu industriel", a-t-il conclu.

En marge de cette interview, Yann Wehrling a par ailleurs assuré qu'un "ticket" entre François Bayrou et Dominique de Villepin "n'était pas à l'ordre du jour", mettant la candidature de l'ex-Premier ministre sur le compte d'une "guerre de 100 ans entre chiraquiens et sarkozystes".

Engagez-vous, soyez volontaires

A nos côtés, vous serez un acteur de nos combats pour les Français, pour la France et pour l'Europe.

Chaque engagement compte !

Votre adhésion / votre don

Valeur :

Coût réel :

20 €

6,80 €

50 €

17 €

100 €

34 €

Autres montants

Qu'est ce que la déclaration fiscale sur les dons ?
Filtrer par