Crise : "L'Europe a trop dépensé, sans produire. Il faut recréer de la richesse!"

Image n°1422

Invité au micro de Sud radio, Robert Rochefort, député européen du Modem, économiste et ancien directeur du Credoc, a appelé à un changement de comportement des européens face à la crise, lundi 7 novembre.

(Dès la 52e minute)

"Depuis 2008, les classe moyennes supérieures ont augmenté leur épargne, c’est-à-dire consommé moins, tandis que les classes moyennes inférieures, elles, n’ont plus d’argent dès le 15 du mois. Les deux traduisent ainsi le ralentissement de l’économie", a t-il analysé.

"Il y a 5 ans, lors de la précédente élection présidentielle, tout le débat portait sur ‘comment augmenter le pouvoir d’achat’. Cette fois-ci, nous sommes dans une situation tout à fait différente. Tout le monde sent bien que le pouvoir d’achat va continuer à diminuer et, du coup, la vraie question qui se pose est la suivante : comment cela se fait-il que toutes les catégories subissent les mêmes restrictions ?", a interrogé le responsable de l'Économie au sein du Shadow cabinet.

"Au-delà de la Grèce, Nicolas Sarkozy et Mme Merkel ont voulu nous faire croire qu’ils avaient, à eux seuls, sauvé l’Europe lors du sommet de la semaine dernière et lors du G20 avec Barack Obama. La réalité est tout à fait différente. Pendant le week-end, nous avons appris que la Chine, comme d’autre pays émergents, n’ont pas du tout envie de venir prêter de l’argent pour sauver l’Europe de l’extérieur. De plus, vous voyez bien qu’il y a une mise sous tutelle de l'Italie", a t-il ajouté.

"Le problème c’est que nous sommes effectivement en train de changer de façon de dépenser. Il est clair que nous avons, en Europe, trop dépensé sans produire. Il faut être capable de recréer de la richesse. Nous sommes quand même la première force économique mondiale, donc il faut prendre le problème autrement", a poursuivi l'eurodéputé.

"Aujourd’hui, il faut favoriser la possibilité pour toute les PME de rebâtir quelque chose, de construire et de produire à nouveau. Il faut alléger les charges des petites entreprises pour que l’on puisse avoir des retours à l’emploi", a-t-il notamment proposé.

Engagez-vous, soyez volontaires

A nos côtés, vous serez un acteur de nos combats pour les Français, pour la France et pour l'Europe.

Chaque engagement compte !

Votre adhésion / votre don

Valeur :

Coût réel :

20 €

6,80 €

50 €

17 €

100 €

34 €

Autres montants

Qu'est ce que la déclaration fiscale sur les dons ?
Filtrer par